AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La fin d'u héro(La prophétie de l'ange noir)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SombreSadida



Masculin Nombre de messages : 152
Age : 43
Compte Dofus : SombreSadida
Métiers : Bijoutier boulanger
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: La fin d'u héro(La prophétie de l'ange noir)   Mar 24 Oct - 14:21

J’ai bien dormi, je suis en forme ce matin, bon continuons notre histoire.

Dix ans après avoir recueilli SombreSadida, le maître commençait à douter fortement qu’il soit l’élu si attendu. Non seulement SombreSadida n’avait aucun pouvoir ou qualité hors du commun au combat mais il était tout au contraire incapable de gagner le plus facile des duels.

Certes il arrivait comme tous les Sadidas de son age à lancer des sorts mais ce qui était anormal c’est que les sorts de Sombre étaient différents.

Sa sacrifié au lieu d’exploser au contact de l’adversaire se jeter sur lui et lui faisait des câlins, sa folle augmentait la vitesse des adversaires au lieu de les ralentir, sa ronce au lieu de blesser avec des épines celui qu’elle frappe leurs offrait des fleurs et le pire c’était sa bloqueuse, qui une fois invoqué se mettait à chanter et à danser autour de l’ennemie en lui faisant des clins d’oeils très coquins.

Le maître d’armes n’avait jamais vu cela, il ne comprenait pas pourquoi les sorts de Sombre étaient si différents.

Il lui disait « Sombre tu es la honte des Sadida, comment veux tu te défendre avec des sort si peu agressifs »

A cela Sombre lui répondait « Maître, mes sorts sont à l’image de mon âme, je ne ressent ni haine, ni mépris envers ces créatures»

Le maître ne savait plus quoi faire face à ce disciple hors du commun, d’un coté le fait que Sombre puisse contrôlé ses sorts au points d’en inverser les effets le rassurer sur le fait que Sombre soit différents mais d’un autre coté il ne voyait pas comment est ce qu’avec des sorts pareils on pouvait survivre dans un monde si impitoyable.

Au fur des années un lien père fils se tissa entre le maître et Sombre, le maître apprenait à son disciple non seulement les techniques de combat mais aussi le respect de la vie et de la nature.

Le jeune disciple vivait heureux et cela jusqu’au jour ou le drame a eu lieu. Avec le temps le maître devenait de plus en plus vieux et de plus en plus faible, mais cela ne l’empêchait nullement de poursuivre son travail de maître d’arme.

Le maître ne voyant pas de progression chez Sombre décida de passer aux choses sérieuses et de l’emmener à Brakmar pour qu’il affronte des démons, il pensait que seul la vue de ces ignobles créatures qui sont les démon pourra faire naître en Sombre une combativité qu’il n’avait pas jusqu’à lors.

Il savait qu’il fallait être prudent et ne pas faire prendre à Sombre des risques inconsidérées, il décida donc qu’ils ne voyageraient uniquement que de nuit et qu’ils allaient éviter tout contact avec la civilisation et cela jusqu’à leur arrivée à Brakmar.

Et c’est ainsi qu’il fut. Après un long voyage de plusieurs jours ils arrivèrent sur les terres des démons. Mais ce que le maître ne savait pas c’est que la grande prédicatrice de Brakmar avait grâce à sa magie obscure vu l’arrivée du maître et de son jeune disciple et qu’une réception digne de ce nom avait été organisée pour les recevoir.

En traversant un chemin entre deux collines, le maître s’arrêta brusquement et il dit « Cela ne sert à rien de vous cacher je sent votre odeur putride depuis très longtemps »

Sortant de partout une centaine de démon apparue de derrière les deux collines, nos deux Sadidas étaient encerclés.

Le maître regarda Sombre et il lui dit « A partir de maintenant quoi qu’il arrive reste à coté de moi et fais ce que je te dis, peu importe ma vie mais la tienne est trop précieuse pour qu’elle se termine ici et aujourd’hui »

SombreSadida allait répondre à son maître mais une forte voix se fit entendre parmi les voix des démons impatients d’attaquer.

« Maître Sadida c’est un honneur de vous rencontrer, vous êtes une légende, avant de vous tuer je vais vous remercier des deux cadeaux que vous m’offrez. C’est une journée que je n’oublierez pas, je vais tuer une légende Sadida et aussi je vais capturer l’élu, Mon Seigneur Maître de Brakmar va être content de moi ».

A cela le maître lui dit « Vil démon, vous êtes tous les même sans aucune politesse, présente toi avant de me parler de choses que tu n’auras jamais »

Le démon qui était d’une taille impressionnante dépassait le reste de ses soldat d’au moins d’un mètre, il était d’une mocheté jamais atteinte, on arrivait même pas à discerner si c’était un Xelor ou un enu.

Le démon répondit en riant «Je suis Demoniacus, chef de la garde de Brakmar et celui qui va te tuer, mais avant de faire cela, je vais laisser mes soldats s’amuser un peu» et là il se retourna vers ses soldats et il dit « Que ceux qui veulent découper du Sadida s’avance, vous pouvez tuez le vieillard mais ne toucher pas au plus jeune, il est pour notre Seigneur »

La moitié des soldats se rua sur le maître Sadida, ce dernier se retourna vers Sombre et il lui dit « Transforme toi », Sombre lança alors puissance sylvestre et se transforma en arbre. Le maître en une seconde lança vent maudit, tremblement, une dizaine de sacrifié et deux ronces multiples.

Les démons voyant ce déchaînement de puissance meurtrière s’abattre sur eux essayèrent de faire marche arrière mais le sort tremblement les empêcher de bouger, la terre tremblait sous leurs jambes. Tandis que les épines de la ronce déchiquetées leurs chairs le poison du vent maudit s’infiltrer dans leurs corps et les tuait les uns après les autres. A la fin il ne restait que quelques survivants qui furent achevé par des sacrifiées qui n’avaient aucune pitié pour les blesser.


Le chef de la garde regarda le viel héro et il lui dit « Oui, tu es digne que je sorte ma hache et que je m’occupe de toi mais sache que tes sorts n’auront aucun effet sur moi »

Avec une vitesse impressionnante Demoniacus se lança sur le Sadida, le maître avait eu juste le temps de prendre son bâton avant que la hache de Démoniacus s’abattit sur lui. Le maître sous la puissance des coups du démon ne faisait que barrer les coups et reculer. Les démons jubilaient devant la démonstration de force de leur chef mais ce qu’ils n’avaient pas vu c’est que tout en reculant le maître préparait sa contre attaque.

Après avoir barré cinq coup de hache le maître lança libération, le démon se trouva éjecter à une bonne dizaine de mètre, là une ronce agressive frappa Démoniacus, ce dernier était perdu car une dizaine de sacrifiée se dirigeaient les unes derrières les autres pour l’achever.

SombreSadida revint sous sa forme normal, il avait ressenti la flèche fondre l’air avant même qu’elle est été tirée.

Un démon est un démon, aucun sens de l’honneur, profitant que le maître soit concentré dans son combat, un démon tira en traître une flèche sur lui, cette dernière l’atteigna en pleine poitrine.

Demoniacus profitant de la situation fit un saut au dessus des sacrifiées et enfonça de toutes ses forces sa hache dans le ventre du vieux Sadida.

SombreSadida, regarda Démoniacus qui riait à haute voix. C’était le dernier rire du démon.

Le ciel s’obscurci, et une foudre de couleur noire s’abattit non seulement sur le chef des démons mais elle toucha aussi tout les démons présent, Démoniacus fu réduit en cendre avant même d’avoir pu terminer sans rire. Il est peut être mort prématurément mais au moins il est mort en riant.

Sombra courra vers son maître, ce dernier lui dit « Mon disciple, mon fils, l’heure de notre séparation est venue, ne laisse pas la haine guider tes pas, restes comme tu es »
Sombre lui dit « Maître que vais-je faire sans vous, je suis perdu »
Dans un dernier souffle le maître lui dit « Dirige toi vers la cité blanche, ta destiné commence la bas »

Oula, j’ai pas vu le temps passé, j’ai faim, je vous raconterai mon ami la suite à condition que vous me prépariez un bon repas, en attendant je vais un peu me reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LeMixeur



Masculin Nombre de messages : 725
Age : 43
Compte Dofus : Biaggi
Métiers : alchimiste lvl94
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: La fin d'u héro(La prophétie de l'ange noir)   Mar 24 Oct - 18:29

excelent

au fait il a des amis sombre a part son vieux maitre pour l'aider sur la route de la citée blanche ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SombreSadida



Masculin Nombre de messages : 152
Age : 43
Compte Dofus : SombreSadida
Métiers : Bijoutier boulanger
Date d'inscription : 28/09/2006

MessageSujet: Re: La fin d'u héro(La prophétie de l'ange noir)   Mar 24 Oct - 18:50

ca viendra c'est vrai qu'il la joue un peu solo en ce moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin d'u héro(La prophétie de l'ange noir)   Aujourd'hui à 4:53

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin d'u héro(La prophétie de l'ange noir)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REC] La Prophétie Des Elements
» La prophétie des Anges du changement.
» Arhain Cynath, Autarque d'Ulthwé
» Les eldars du Kirou
» Legend of the seeker

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Sanctuaire de la Mémoire :: Présentation-
Sauter vers: